Les 10 produits à consommer en visite à Toulouse et dans la Région

unnamed (9)
C’est tous les mercredis qu’on peut voir le chef Sarran à la télé, mais la question est, qu’est-ce qu’on peut manger ou boire dans sa chère région, Occitanie ?  

Voici une petite liste des spécialités du coin à se damner :

> Personne n’est dupe, on allait forcément en parler. Vous l’attendiez tous, le premier plat est … bingo, le cassoulet ! La légende raconte que pendant la guerre de cent ans, à la veille d’une grande bataille, les locaux ont décidé de manger toutes les provisions pour se donner de la force. Le lendemain la bataille était remportée ! Ainsi le cassoulet était né ! Sinon il en existe de 3 sortes, celui de Toulouse, celui de Castelnaudary et celui de Carcassonne, la différence étant majoritairement le choix des viandes utilisées.unnamed (8)

> La violette, alors vous me direz, que c’est surprenant comme choix, vous, païens qui n’êtes pas du coin ! Mais sachez que la violette est à Toulouse ce que le cannelé est à Bordeaux, même plus car La violette est l’emblème de la ville de Toulouse ! Vous pourrez la déguster sous forme de violettes cristallisées, avec son arôme léger, elle fait partie des incontournables quand vous visitez la ville rose. unnamed

> La saucisse de Toulouse. Notre charcuterie phare envoie direct au tapis les chipolatas ! Bien cuites avec de la purée, c’est LE plat local par excellence. (Note aux lecteurs, l’auteure est totalement partiale sur ce sujet, les chipolatas c’est pas si mauvais)

  unnamed (7)

> Le pavé du Capitole. Il s’agit d’un petit cube de chocolat enrobé de noisettes et de morceaux d’oranges (on trouve une variation avec des framboises). Cela ne peut être que bon avec du chocolat et des noisettes, cette gourmandise a donc sa place dans ce Top 10. On recommande de consommer les pavés de la chocolaterie Pillon (https://www.maison-pillon.fr/), créateur de cette douceur (il faut rendre à César ce qui est à César).  

unnamed (6)

© toulouse tourisme

> La croustade aux pommes. Il s’agit d’un gâteau composé d’une couche de pommes, puis garni sur le dessus avec le reste de pâte feuilletée que l’on étire en fine couche avant de la badigeonner de beurre fondu (très light). Cuite au four, la coutume est ensuite de le badigeonner d’armagnac ou de cognac. Un régal !

unnamed (5)

> La Fenetra, ce gâteau à base d’amande de citron confit et d’abricot, est une pâtisserie typique de la cuisine occitane. Néanmoins, elle est plus connue des touristes que des locaux, ce qui est bien dommage. Aujourd’hui peu de pâtissier à Toulouse font ce gâteau, il s’agit plutôt d’une recette familiale, vous pourrez néanmoins en cherchant bien tomber sur une de ces petites merveilles sucrées. 

unnamed (4)

> Le poulet à la toulousaine, ou l’art de cuisiner une viande blanche afin de la rendre plus grasse d’une motte de beurre. On plaisante…enfin presque. Il s’agit d’un poulet, dont les abats ont été conservés, farcis de chair à saucisse (qu’est-ce qu’on vous disait), d’ail, d’herbes et d’olives, accompagné de haricots blancs. Passons le côté bombe calorique, et souvenons-nous simplement qu’on a qu’une vie et que c’est également une bombe gustative ! 

unnamed (3)

> Le Millas. Alors là, il s’agit de LA recette traditionnelle de la région. Ce gâteau est consommé depuis le temps des gaulois ! Il est composé de trois couches : une comme un clafoutis, l’autre comme un flan (oui il y a une nuance) et la couche du dessous est un biscuit cuillère. On peut en trouver des natures ou des aromatisés à la fleur d’oranger, au citron, à l’armagnac (que pour les +18 ans pour ce dernier…) ou encore à la liqueur d’amande !

unnamed (2)

 ©750g

> La Blanquette de Limoux. La star des spiritueux nous vient de Limoux (11) pas très loin de Castelnaudary. Il s’agit d’un crémant, soit d’un vin mousseux. Ce pétillant apéritif est quand même le plus vieux vin effervescent du monde et est labellisée AOC depuis 1938. 

unnamed (1)

> Décrié par les uns, adulé par les autres, ce bonbon fait débat, mais c’est bien sûr : le Cachou Lajaunie ! Inventé au XIXe siècle par le pharmacien Léon Lajaunie, il est le savant mélange de réglisse, de poudre de cachou, et bien sûr d’ingrédients mystères ! Immondice ou 8e merveille du monde, on vous laisse décider mais d’abord il faut goûter !

unnamed

Notre petit tour des spécialités à manger s’achève, profitez des nos journées découvertes pour avoir l’occasion d’y goûter, tout en découvrant l’Occitanie ! En tout cas, une chose est sûre après avoir mangé tout ça, on vous conseille une bonne salade suivi d’une bonne balade !

Si vous désirez y goûter, vous pourrez voyager dans Toulouse et sa région grâce à nos partenaires Toulouse Welcome et Les Voyages Duclos , qui se feront un plaisir de participer à votre découverte de ces produits! 

A très vite !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s